Faut te mettre aux réseaux sociaux

La vérité sur les blogueurs

Toi aussi tu crois que web entrepreneur c’est pas un métier? Que c’est tous des arnaqueurs, des charlatans, des profiteurs, des intellos, qu’ils se la coulent douce, qu’ils ont la belle vie, ou que ce sont des stars, etc.? Bref, tu sais pas ce qu’est vraiment la vie d’un web entrepreneur.
Je savais pas moi non plus.
Je me suis dit: « allez, je me débrouille sur l’ordi, je suis pas plus bête qu’une autre, je me lance ».
Ouais, j’ai cru que c’était à l’aise. Mais je me suis bien plantée, comme beaucoup.

(Quand je parle de web entrepreneur, je parle de ces blogueurs, de ces youtubeurs, ou toute autre personne qui vit ou cherche à vivre de son activité sur internet.)

Alors accroche-toi, je vais te dévoiler la vérité sur les web entrepreneurs.
Et si toi aussi t’es ou tu as été un galérien de la toile, dis-moi tes aventures en commentaires.

Tu crois que c’est facile de gagner des pépètes sur le net

Un vrai casse-tête
Un vrai casse-tête

Du moins au début. Parce que ce que peu de monde dit (et surtout pas ceux qui ont déjà réussit sur le net), c’est qu’il ne suffit pas juste d’aimer l’ordi et internet pour s’en sortir.

Non non.
Ce serait trop beau.
Et j’ai trouvé ça trop beau. Au début.

Comme des dizaines voir des centaines de naïfs, je me suis fait « avoir ». Oui, c’est comme ça que je le vois aujourd’hui.
J’ai cru tous ces web marketeurs (ces pros qui expliquent comment réussir sur internet) qui expliquaient comment palper 50 000 euros en 1 mois.

Et le pire, c’est qu’aujourd’hui, je sais qu’ils ont raison (enfin, pas tous). Oui il est possible de se faire 50 000 balles en 1 mois, et même en 1 semaine.

Seulement voilà, ils ne disent pas tout.

Ils ne disent pas tout le boulot qu’il y a avant ces 1 mois. Leur technique est bonne, tout est bon, mais il manque l’essentiel.

Alors à moins d’avoir déjà une blinde à investir pour s’entourer de gens qui s’y connaissent, c’est utopique.
Quand on part avec rien, juste son ordi et sa passion, c’est la galère.

Tu t’imagines qu’en quelques jours, tu sauras faire

Sauf qu’il faut s’enquiller toute la technique. Et je peux te dire que c’est un sacré morceau.

Déjà, tu dois te mettre à créer ton site ou blog. Tu découvres qu’il te faut un truc (auto-répondeur, si ça t’intéresse, moi je suis chez SG Autorépondeur) pour récupérer les mails de tes visiteurs (d’ailleurs en parlant de ça, tu peux me laisser le tient par ici:). Ben oui, si tu veux vendre quelque chose, il faut bien avoir des gens à qui balancer tes offres.

Du coup, tu découvres aussi que ces gentils visiteurs qui ont eu la gentillesse de te laisser leur mail (si, au début t’as l’impression que c’est par gentillesse), et bien tu vas pas juste leur vendre des trucs.
Il faut quand même les aider, parce qu’à la base, tu as une passion et tu as envie de partager ta passion quand même.
Donc tu dois apprendre à leur envoyer des mails sympas qui va les aider. Et les prévenir aussi quand tu viens de publier ton nouvel article ou ta nouvelle vidéo.
Tout ça pour qu’ils t’aiment, qu’ils comprennent que tu es une personne bien, que tu peux les aider. Tout ça pour que quand tu vas proposer ton bidule à vendre, ils ne se disent pas « pfff », encore un qui veux juste mes tunes, je me désinscris ».

Pi si tu veux faire de bons articles de blogs, il faut savoir écrire un minimum. Sinon, personne ne va lire (déjà que si tu sais bien écrire, c’est pas dit qu’on vienne te lire…).
Et si tu fais des vidéos, il faut un minimum de technique: lumière, son, etc. Puis faut faire le montage aussi. Et puis aussi faut savoir comment fonctionne Youtube.

C’est pas tout.
Si tu veux que les gens sachent que t’existe, il faut leur dire. Alors, faut t’ouvrir un compte Facebook, une page Facebook, un compte Twitter, Instagram, Google+, Hellocoton, etc. Bref, il faut sérieusement te mettre aux réseaux sociaux pour faire ta pub. Et des fois, ben t’as des réseaux sociaux que t’arrive pas à capter comment ça marche. Mais t’insiste. C’est pour la bonne cause.

Faut te mettre aux réseaux sociaux
Faut te mettre aux réseaux sociaux

J’allais oublier le référencement aussi.
C’est important ça aussi pour que Google veuille bien parler de toi en 1ère page et t’amène des visiteurs.
Ben il m’a fallut 2 mois pour comprendre à peu près ce que c’est (franchement appeler ça le SEO aussi…), mais au bout de 2 mois, ça marchait plus pareil (les joies de l’évolution d’internet).

Et puis t’attends que tes visiteurs viennent. T’es accro à tes statistiques. A tes mails.
Tu te sens seul. D’ailleurs par rapport à la solitude tu peux aussi aller lire cet article : Entreprendre et déjouer son pire ennemi

Mais il n’y a pas que ça

Tu comprends vite que tout seul, c’est dur. Alors t’essaies de contacter d’autres comme toi, mais plus avancés que toi tant qu’à faire. Si seulement ils pouvaient parler un peu de toi à ses abonnés ou ses réseaux sociaux…

Il y a des jours où t’as la sensation que t’as des « mafias » du net. Genre, des groupes qui parlent tous les uns des autres, qui visiblement gagnent une blinde (on dirait, vu qu’ils sont toujours à l’étranger sur Facebook), et qu’il faudrait passer un bizutage digne des écoles américaines pour qu’ils parlent de toi.

Et tu apprends. Tu te formes. Sur tout. tu passes des heures à lire des articles de blogueurs pro, des livres. Tu chopes tous les trucs gratuits pour vivre de ta passion.
Tellement que ça t’embrouille. Tu sais même plus qui croire, quel conseil suivre.
Heureusement il y a quand même des pros qui te conseillent bien, qui t’aident à avancer et qui te disent la vérité comme André de traficmania.com ou Sophie de contentologue.com.

Tu dois apprendre à vendre aussi.
Ok. Mais vendre quoi? Comment? A qui?
Vendeur, c’est un métier à part entière. Ça fait peur.

Alors tu t’enquilles tout sur le sujet.
Tu découvres qu’il te faut une page de vente, une plate-forme de vente c’est bien aussi si tu vends des trucs virtuels. Tu découvres comment gérer les moyens de paiement, les factures, et tout le tralala.

Bien sûr il y a tout le côté administratif aussi: la compta, la TVA, les papiers. Même si t’as rien vendu.
T’as une entreprise quoi.

Bref, un web entrepreneur est multitâches.

Il te faut du soutien
Il te faut du soutien

C’est pas pour tout le monde

Et si tu avais le potentiel pour entreprendre ? Découvre-le !

Grace à cet e-book offert, tu vas pouvoir découvrir le projet qui te correspond :


  1. Découvrir tes motivations pour changer de vie 
  2. Aligner tes goûts et tes compétences et exercer un métier à ta mesure
  3. Obtenir toutes les infos clés pour tester ton projet sans prendre de risque


"Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire".

Walt Disney

Si t’es pas un passionné, un patient et un engagé, c’est pas la peine. Parce que c’est la galère et tu ne retires pas grand chose. Du moins au début. Un interminable début.

Puis tu découvres que t’as trop mal démarré pour tirer quelque chose. Alors tu fermes ton blog et tu recommences un autre. Cette fois avec tous ce que tu a appris. C’est pas dit que t’as tout bien compris encore…

Alors imagine la satisfaction qu’un blogueur ou autre pro du web reçoit même un tout petit commentaire du style: « merci pour cet article », ou « c’est exactement ce que je vis ». Les mails aussi ça fait du bien.
Ça motive à mort pour continuer.
Parce que c’est le seul retour que nous avons. C’est juste savoir que ce que l’on fait ne sert pas à rien.

Bon, je te parle pas de ceux qui n’ont rien d’autre à faire que d’être méchant avec toi (et les autres) et te plombent le moral avec leur trollage. T’as beau savoir qu’ils ont un problème, ça te touche toujours un peu. Mais tu t’y fais.

Tout ça c’est pour le côté web.

Et dans la vraie vie?

La personne qui vit à côté de toi, elle comprend pas toujours ton business. En plus tu ramènes pas de pépètes avec ton truc.
T’as déjà eu du mal à lui faire croire que t’allais ramener 50 000 euros en 1 mois, alors imagine au bout de 6 que t’as ramené des clopinettes…
La pilule a du mal a passer.
Mais bon, elle t’aime alors elle te soutient, sinon c’est pas la peine.

Je parle même pas de l’entourage ou des gens que tu croises dans par-ci par-là.
Ils ne comprennent même pas.
Bon, moi, pour l’entourage, j’ai de la chance, tout le monde me soutient.

Je crois que t’as compris. C’est la galère.

Mais c’est aussi extraordinaire

Tu bosses dur
Tu bosses dur

Être web entrepreneur c’est poursuivre ses rêves.
C’est s’aménager les horaires de travail comme on  veut.
C’est profiter de sa famille, de la vie quand on veut.

Même si il y a un travail de titan, ça passe tout seul.

Parce que c’est une passion.
La passion d’apprendre en permanence.
La passion de transmettre quelque chose.
La passion d’aider les autres.
C’est se sentir utile et reconnu.
C’est se surpasser et faire toujours mieux.
C’est s’améliorer tous les jours un peu plus.
C’est voir grand et ne plus avoir peur de l’échec.

C’est une remise en question de tous les jours autant professionnelle que personnelle.
Et ça rend heureux.

Alors franchement, dis-moi maintenant, tu voyais les choses comme ça toi? Parce que moi, pas du tout.
Mais je ne regrette pas une seconde de m’être lancé dans l’aventure.

10 commentaires sur “La vérité sur les blogueurs”

Laisser un commentaire

​Newsletter

​Marre de bricoler ton entreprise? Adopte les bons outils!